La naissance du Taekwondo (1/2): le Subak

Le taekwondo possède des origines très anciennes, qui remontent à bien avant notre ère. Ce n’est qu’en 1955 que cet art martial recevra officiellement le nom de taekwondo que l’on utilise tous aujourd’hui.

Il faut savoir que la Corée, tout comme la France, n’a pas toujours été un pays unique: c’est entre -57 et -18 que se forment trois royaumes appelés Koguryo, Baekjae et Silla sur l’actuel territoire coréen (Corée du Nord et du Sud compris).

Il semble que les premières formes de taekwondo soient apparues en Koguryo, le royaume le plus au nord, en contact direct avec la Chine, au sein de la population et d’un corps militaire, les Sonbae. On l’appelait alors Subak ou Takyun.

À partir du 4e siècle que se répand progressivement la Subak, dans le royaume de Silla, puis de Baekjae, mélangeant alors les techniques des trois pays. À ce moment là, le Subak prend le nom de Subak Taekyon.

C’est finalement vers 676 que la Corée voit ses trois royaumes se réunifier en un seul du nom de Silla,  puis de Koryo dès 935.

Durant cette période, le Tang-su-do, art martial chinois pénètre les frontières coréennes et influence le Subak Taekyon, qui prend alors un nom différent selon les régions de Corée où il est pratiqué (Kwon-Bop, Subak, Tang-su ou encore Taekyun).

Il faudra attendre le XVIIIe siècle (vers 1790), pour que soit produit le premier ouvrage théorique de ce qui semble être l’ancêtre du Taekwondo, le Mu ye do bo tong-ji, qui présente 38 mouvements semblables à notre Taekwondo!

Le Taekwondo s’est construit tout au long de ces siècles en synthétisant les diverses influences auxquelles a été soumis le Subak originel. C’est ensuite après l’occupation japonaise de la Corée (1910-1945) que la Taekwondo recevra la dernière impulsion qui le fera évoluer jusqu’à l’art martial que nous connaissons et pratiquons aujourd’hui… Ce que nous verrons la semaine prochaine!

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *