Les poomse: les huit poomse du Taegeuk

le Palgwe

Les poomse sont des combats codifiés contre un ou plusieurs adversaire(s) imaginaire(s). “Poom” signifie “le geste” ou “la forme” en coréen, tandis que “se” veut dire “l’allure”, les poomse doivent donc allier la maîtrise du geste à la rigueur de la forme.

Il existe dix sept poomse: huit premiers pour les ceintures de couleurs et neuf pour le perfectionnement des ceintures noires.

Les huit premiers poomse reflètent la philosophie du Taegeuk, le Eum et le Yang (Ying et Yang en chinois). Chaque poomse correspond à un Gwe, un trigramme, l’une des huit voies qu’emprunte le Taegeuk.

“Il’, “Yi”, “Sam”, “Sa”, “Oh”, “Youk”, “Tchil”, “Pal” signifient respectivement “premier, deuxième, troisième…” tandis que “yang” signifie chapitre.

Ces poomse sont nécessaires pour les passages de grade, ils introduisent de nouvelles techniques et se complexifient de plus en plus. La meilleure façon de les retenir est de les pratiquer régulièrement, jusqu’à ce qu’ils deviennent un automatisme. Il n’est pas impossible que lors d’un stage, par exemple, on vous demande de faire un poomse à l’envers!

Les poomse possèdent aussi leurs compétitions auxquelles vous pouvez participer pour vous mesurer aux autres. Les règles et attitudes à adopter lors de ces compétitions seront exposées dans un prochain article.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *