Les règles générales de combat en compétition

Les combats de Taekwondo sont réglementés et les combattants se doivent de respecter quelques règles essentielles.

Généralités

Le port de protections est obligatoire: en l’absence de celles-ci l’arbitre vous interdira l’accès à l’aire de combat. Vous aurez donc besoin d’un casque, d’une coquille, d’un protège dents, de protège tibias et avant-bras, d’un plastron (souvent électronique donc fourni par les organisateurs de la compétition) et de pitaines et mitaines, en plus de votre tenue traditionnelle. Au delà de leur caractère obligatoire, ne négligez jamais vos protections et prenez en soin, elles peuvent vous protéger de très mauvais coup, voire de blessures graves.

Privilégiez un casque de couleur blanche pour les entraînements. Pour les compétitions vous serez ou bien rouge, ou bien bleu, le casque blanc est le alors le plus pratique, vous pourrez le porter avec n’importe quelle couleur.

Les règles du combat autorisent les techniques de poing et de pied sur la zone protégée par le plastron mais uniquement les techniques de pieds au niveau tête. par ailleurs les coups avec toutes autres parties du corps (coudes, genoux…) sont interdits.

Le combat est encadrés par un arbitre de centre et quatre juges placés autour de l’aire de combat. Ce sont eux qui comptent les points et décident de leur validité. Les juges complètent le travail de l’arbitre de centre: ils se manifestent en cas d’erreur du plastron électronique ou peuvent demander le retrait ou l’ajout de point(s). Ils peuvent aussi être sollicités par l’arbitre de centre en cas de doute, souvent dans le cas de combat sans plastron électronique lorsque le vainqueur est incertain.

Pénalités

C’est l’arbitre qui déclare les pénalités liées aux actes interdits, une pénalité appelée “Gam-Jeom” fait gagner un point à l’adversaire. Parmi les actes interdits:

  • Franchir les limites du terrain
  • Tomber
  • Eviter ou retarder le match, fuir face à l’adversaire lors du combat
  • Saisir ou pousser l’adversaire
  • Bloquer avec la jambe, lever la jambe pour empêcher l’attaque de l’adversaire, garder la jambe plus de trois (3) secondes en l’air pour empêcher les mouvements d’attaques de l’adversaire
  • Attaquer intentionnellement sous la ceinture ou un adversaire tombé au sol
  • Attaquer l’adversaire après l’interruption du combat par l’arbitre (après l’instruction “Kal-yeo”)
  • Frapper le visage de l’adversaire avec la main ou attaquer avec le genou
  • Mauvaise conduite du combattant (le mauvais combattant du coach entraîne aussi un pénalité pour le combattant)

Certains actes indésirables (par exemple frapper trop bas en dehors de la zone de plastron de façon non intentionnelle) donnent lieu à des avertissements suivis de pénalités s’ils se reproduisent.

Les pénalités doivent absolument être évitées, elles donnent des points inutilement à votre adversaire et peuvent conduire à une disqualification (plus de 10 pénalités).

Le déroulement du combat est lui-aussi précisément organisé et sera le sujet d’un prochain article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *