Pourquoi Corée du Nord et du Sud sont-elles divisées?

La division de la Corée originelle est à inscrire dans le contexte troublé de la guerre froide menée entre les États-Unis et la Russie après la seconde guerre mondiale: la rivalité entre ces deux puissances a été un facteur de division majeur en Corée. 

À l’issue de la Seconde Guerre mondiale (1939-1945), le Japon capitule et se voit obliger de retirer ses troupes d’occupation présentes sur le territoire depuis 1905. À la place, la Corée est divisée en deux zones d’occupation: au nord, les troupes soviétiques de l’URSS (aujourd’hui plus ou moins la Russie), au sud les Américains. La Corée n’est cependant à ce moment là qu’un seul et même pays.

Néanmoins, l’URSS et les États-Unis entrent rapidement en rivalité. Tous deux prônent un sytème politique différent et souhaitent l’étendre au reste du monde pour prouver leur supériorité. La Corée devient de fait un espace de tensions puisqu’elle met en contact deux espaces d’inspirations politiques différentes.

De fait, en 1948, la partie soviétique au nord de la Corée refuse de reconnaître les élections organisées au sud dans le but de réunifier le pays. Une guerre éclate alors entre 1950 et 1953 mais aucun des deux partis ne semble pouvoir obtenir un avantage certain. C’est pourquoi un statu quo est organisé, et  le 27 juillet 1953 les États-Unis et l’URSS reconnaissent officiellement la formation de deux États indépendants: la Corée du Nord et la Corée du Nord.

Depuis cette division, les deux états entretiennent des relations très tendues qui oscillent entre franche hostilité et timide rapprochement. Les dissensions entre les deux états sont multiples mais se concentrent principalement autour de la question des familles séparées par la division du pays et qui à ce jour n’ont toujours pas pu se retrouver et le caractère autoritaire et menaçant du régime nord coréen.

En 2018, Corée du Nord et du Sud choisissent de se rapprocher, donnant ainsi l’espoir d’une détente entre les deux nations. En effet, les Jeux Olympiques d’hiver de Pyeongchang accueillent alors une équipe coréenne composée de sportifs des deux états.

Quelques mois après, Moon Jae-in, président de la Corée du Sud et Kim Jong-un, dirigeant suprême de la Corée du Nord se rencontraient au sein d’un sommet inter-coréen, le premier depuis 2007.

Cette année 2019 néanmoins, les tensions ont repris entre les deux pays, notamment autour du refus de la Corée du nord de se démilitariser et son repli graduel sur elle-même. Finalement aujourd’hui, les relations entre Corée du Nord et du Sud ne sont plus au beau fixe.

Les deux états possèdent pourtant de nombreux points communs. Par exemple en Corée du Nord, le Taekwondo est aussi sport national. Les Taekwondoïstes nord-coréens cependant sont affiliés à la Fédération internationale de taekwondo (ITF), concurrente de la World Taekwondo Federation (WT) dans laquelle se trouve la majorité des pratiquants sud-coréens!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *