Réussir un poomse

Faire un bon poomse n’est pas évident, il vous faudra beaucoup de patience et de pratique.

Lorsque vous commencez à apprendre un poomse, essayez tout d’abord d’en retenir la structure globale. Faites bien attention à la position de vos pieds et la position générale, vérifiez toujours que votre mouvement est le bon

Il faut que vos déplacements soient fluides et sans à-coups. Il ne faut pas pour autant briser le rythme du poomse en enchaînant les mouvements toujours au même rythme. Lorsque vous enchaînez un blocage et une attaque par exemple, l’action doit être faite d’une seule traite.

Lorsque vous avez retenu toute la structure du poomse, essayez de le faire de plus en plus vite et en y mettant de plus en plus de force. Il s’agit de simuler un combat réel, il faut donc mettre de la conviction dans chacun de ses mouvements.

Il n’y a pas de secret, pour réussir un poomse il faut s’entraîner. Il faut le répéter et le répéter encore, jusqu’à ce qu’il devienne pratiquement un automatisme. On peut vous demander sans problème de réaliser un poomse dans le sens inverse, ou à l’envers…

Révisez bien vos poomse avant chaque cours, on a souvent le droit à une petite interrogation surprise de Sa beum nim, surtout lorsque les compétitions techniques ou le passage de grade approche!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *